Série noire informatique sur les Bourses

le
0
La multiplication des pannes et l'hypersophistication du trading inquiètent opérateurs et autorités de marché

Jeudi, le Nasdaq, la Bourse new-yorkaise sur laquelle sont cotées plus de 3.000 entreprises dont Google, Apple ou Microsoft, a subi une panne de trois heures. Les transactions ont été interrompues à 12 h 14, heure locale, pour ne reprendre qu'après 15 heures. Du jamais-vu. Le groupe a mis en cause un problème de connectivité entre un acteur de marché et son système chargé de collecter et de traiter les offres d'achat et de vente. «Nous avons résolu le problème en coordination avec les professionnels», a déclaré le lendemain son directeur général, Robert Greifeld, sur CNBC. Prudent, il a ajouté ne pas pouvoir «prendre l'engagement vis-à-vis de qui que ce soit qu'il n'y aura jamais de problème».

Un aveu d'impuissance qui ne surprend pas, tant ces incidents se sont multipliés depuis quelques années, malgré tous les pare-feu. En mai 2012, lors de l'i...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant