Série d'explosions en Thaïlande, un mort et 21 blessés

le
0
EXPLOSIONS MEURTRIÈRES EN THAÏLANDE
EXPLOSIONS MEURTRIÈRES EN THAÏLANDE

HUA HIN, Thaïlande (Reuters) - Deux bombes ont fait un mort et 21 blessés jeudi à Hua Hin, une station balnéaire très prisée des Thaïlandes et des touristes étrangers située au sud de Bangkok, la capitale du pays, a dit la police.

Quelques heures après, vers 02h00 GMT vendredi, deux autres fortes explosions ont été entendues au même endroit, a dit un témoin Reuters, qui a précisé que l'une de ces explosions, survenues près d'un clocher de la ville, avait fait au moins trois blessés.

En plus de ces quatre explosions à Hua Hin, la police a annoncé que deux petites bombes avaient explosé sur l'île de Phuket vendredi, une autre destination touristique du pays, faisant un blessé.

Ce vendredi est jour férié pour marquer l'anniversaire de la reine Sirikit. Du fait de ce long week-end, nombre de personnes se sont rendues à Hua Hin.

La police a dit mener l'enquête mais n'arrive pas à ce stade à déterminer de motif ni à savoir qui a déclenché les bombes. Les autorités pensent que les deux premières bombes qui ont explosé à Hua Hin ont été actionnées au moyen de téléphones portables.

Des points de contrôle ont été établis dans la ville et la sécurité a été renforcée.

Selon Samer Yousamran, un responsable de la police de Hua Hin, une des deux bombes, celle qui a fait toutes les victimes, a explosé dans une petite rue près d'un bar.

De petites bombes improvisées ont souvent été utilisées au cours des périodes de troubles politiques qu'a vécu la Thaïlande au cours de 10 dernières années.

Cependant, depuis que les militaires se sont emparés du pouvoir lors d'un coup d'Etat en mai 2014, de telles attaques se sont faites rares.

Les Thaïlandais ont voté dimanche dernier en faveur d'une nouvelle Constitution voulue par la junte militaire au pouvoir depuis 2014, qui permettra à l'armée de contrôler les futurs gouvernements, montrent les résultats quasi définitifs du référendum.

Les militaires affirment que la Constitution permettra de réduire les querelles politiques qui minent le pays depuis plus de 10 ans et ont fait des dizaines de morts. Les adversaires du projet, notamment les partisans de l'ancienne Première ministre Yingluck Shinawatra, ont dénoncé un texte visant à asseoir le pouvoir des militaires.

Dans le cadre d'un autre incident, des médias thaïlandais ont rapporté que deux bombes avaient explosé dans la province de Surat Thani, située dans le sud du pays, faisant un mort et cinq blessés.

De telles explosions sont fréquentes dans les trois provinces, à majorité musulmane, du sud de la Thaïlande, où une insurrection a fait plus de 6.500 morts depuis 2014.

Hua Hin est éloignée de cette zone de conflit, où les attaques visent généralement les forces de l'ordre et non pas les touristes.

(Prapan Chankaew, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant