Serie A : Tops et flops de la 8ème journée

le
0
Serie A : Tops et flops de la 8ème journée
Serie A : Tops et flops de la 8ème journée

Dzeko, les deux Milan et Gabbiadini : retrouvez nos tops et nos flops après la 8ème journée de Serie A.

LES TOPS Edin Dzeko Après une première saison compliquée (8 buts en 31 matches de Serie A, 2 en 7 sorties de Ligue des champions), Edin Dzeko est parti sur d’excellentes bases depuis cet été. Titularisé à la pointe du système romain par Luciano Spalletti, l’attaquant bosnien a retrouvé toute sa confiance et signé un nouveau doublé (le deuxième) à Naples (3-1), samedi. Seul meilleur buteur du championnat italien, il affiche désormais 7 buts en 8 matches. Il n’avait jamais réussi meilleure entame d’exercice. L’AC Milan Vainqueur sur la pelouse du Chievo Vérone (3-1), dimanche soir en clôture de la 8ème journée, l’AC Milan fait oublier son mauvais début de saison (deux revers en trois journées). Invaincu depuis plus d’un mois désormais, le club lombard a décroché avec autorité un cinquième succès en huit journées grâce aux magnifiques buts de Kucka et Niang, auteurs de deux frappes surpuissantes du pied gauche, et ses jeunes éléments italiens sur lesquels il montre qu’il a eu raison de miser (Donnaruma, Romagnoli, De Sciglio, Locatelli, Bonaventura). Le voilà deuxième ex-aequo avec la Roma à cinq longueurs de la Juventus qu’il va recevoir samedi. LES FLOPS L’Inter Milan et l’affaire Icardi Rien ne va plus à l’Inter Milan ! Déjà à la peine depuis le début de saison, les Nerazzurri se sont inclinés pour la deuxième fois consécutive en Serie A, la troisième en comptant la Ligue Europa, dimanche à domicile devant Cagliari (1-2) après avoir pourtant mené. Classé 11ème à dix unités d’une Juventus qu’il avait dominée il y a quasiment un mois, le club milanais s’est ajouté une crise à l’intérieur de sa crise avec « l’affaire Icardi ». L’attaquant et capitaine de l’équipe a été pris en grippe par ses propres supporters après des propos parus dans son autobiographie et qui ne leur ont pas plu. Perturbé, l’Argentin a raté un penalty dimanche... Et, s’il garde bien son capitanat, il s’est excusé et a écopé d’une amende. Suffisant pour faire dégonfler cette histoire ? Manolo Gabbiadini Confronté à la longue absence d’Arkadiusz Milik, recruté cet été pour palier le départ de Gonzalo Higuain vers la Juventus pour 91 millions d’euros et touché aux ligaments croisés du genou gauche avec la Pologne lors de la trêve internationale, Naples a misé sur Manolo Gabbiadini pour évoluer à la pointe de son attaque. Mais l’Italien, peu trouvé par ses coéquipiers, a été catastrophique contre la Roma qui s’est imposée 3-1 au San Paolo et n’a pas pesé du tout. Il a été vite remplacé par Maurizio Sarri dès la 57ème minute par Dries Mertens qui, lui, s’est signalé en étant le meilleur Napolitain de la rencontre. Peu utilisé la saison passée à son grand regret (5 buts en 24 matches de championnat), Gabbiadini (24 ans) a clairement raté le coche. Aura-t-il une véritable nouvelle chance alors que Mertens mais aussi Callejon peuvent évoluer en faux neuf ? Peut-être mais pas sûr...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant