Serie A, le retour des trois.

le
0
Serie A, le retour des trois.
Serie A, le retour des trois.

Carton plein pour la Juve et Tévez qui mettent Parme à poil, idem pour la Roma face au Torino mais en moins sévère et puis Naples reprend des couleurs. La 11e journée de Serie A marque un retour en arrière. Celui du trio de tête 2013/2014.

  • L'équipe du week-end Difficile de ne pas parler de la Juve qui pourrait être citée ici dans toutes les rubriques. 9e victoire de la saison, sur le score de 7-0. Une victoire totale. Parme a regardé le match en tribunes. Les trois attaquants de la Vieille Dame ont planté un doublé. Dont une merveille de Carlos Tévez. Récupération au milieu de terrain, crochet, grand pont, frappe sereine du plat du pied. Et que dire de la prestation de Lichtsteiner ? Le Suisse réalise là un match parfait. Solide derrière, prolifique devant. Une mine de l'extérieur du pied pour le 2-0 et deux passes décisives. Tous les Bianconeri participent à la fête et s'asseyent toujours un peu plus sur la Serie A.

    Le superbe but de Carlos Tévez aujourd'hui face à Parme !
    Via @InsoliteFoot http://t.co/K6vxkjNZWJ

    — L'Actu Foot (@ActuFoot_) 9 Novembre 2014

  • Vous avez raté Chievo Vérone - Cesena (et vous n'auriez pas dû) Voilà un bon vieux duel de bas de tableau. Ou quand un match se joue au courage, au combat et, au final, à pas grand-chose. Le Chievo entre mieux dans la partie. Il se crée les plus belles occasions, mais bute sur un Leali des grands soirs. Il brise le dernier rempart en deuxième mi-temps grâce à Sergio Pelissier. Son but est moche comme tout, mais lui est fou de joie. Le Chievo croit avoir fait le plus dur et se relâche. Erreur. Cesena se réveille à la 88e avec une frappe déviée dégueulasse de Djuric. Cesena fête également ce pion comme une victoire. Jusqu'à ce que Pelissier ne resurgisse des buissons à la 90e. Au bout de ce match à rebondissements, c'est le Chievo qui arrache cette victoire ô combien importante dans la lutte pour le maintien à venir.

  • L'action du week-end Belle victoire à l'arrache d'Empoli face à la Lazio. Les hommes de Maurizio Sarri ont repoussé les attaques de Djordjevic et Candreva jusqu'à la fin. De quoi jubiler comme des enfants. Tape sur les fesses, poings en l'air et doigts dans l'œil, donc. Rugani a failli se faire...







  • L'équipe du week-end Difficile de ne pas parler de la Juve qui pourrait être citée ici dans toutes les rubriques. 9e victoire de la saison, sur le score de 7-0. Une victoire totale. Parme a regardé le match en tribunes. Les trois attaquants de la Vieille Dame ont planté un doublé. Dont une merveille de Carlos Tévez. Récupération au milieu de terrain, crochet, grand pont, frappe sereine du plat du pied. Et que dire de la prestation de Lichtsteiner ? Le Suisse réalise là un match parfait. Solide derrière, prolifique devant. Une mine de l'extérieur du pied pour le 2-0 et deux passes décisives. Tous les Bianconeri participent à la fête et s'asseyent toujours un peu plus sur la Serie A.

    Le superbe but de Carlos Tévez aujourd'hui face à Parme !
    Via @InsoliteFoot http://t.co/K6vxkjNZWJ

    — L'Actu Foot (@ActuFoot_) 9 Novembre 2014

  • Vous avez raté Chievo Vérone - Cesena (et vous n'auriez pas dû) Voilà un bon vieux duel de bas de tableau. Ou quand un match se joue au courage, au combat et, au final, à pas grand-chose. Le Chievo entre mieux dans la partie. Il se crée les plus belles occasions, mais bute sur un Leali des grands soirs. Il brise le dernier rempart en deuxième mi-temps grâce à Sergio Pelissier. Son but est moche comme tout, mais lui est fou de joie. Le Chievo croit avoir fait le plus dur et se relâche. Erreur. Cesena se réveille à la 88e avec une frappe déviée dégueulasse de Djuric. Cesena fête également ce pion comme une victoire. Jusqu'à ce que Pelissier ne resurgisse des buissons à la 90e. Au bout de ce match à rebondissements, c'est le Chievo qui arrache cette victoire ô combien importante dans la lutte pour le maintien à venir.

  • L'action du week-end Belle victoire à l'arrache d'Empoli face à la Lazio. Les hommes de Maurizio Sarri ont repoussé les attaques de Djordjevic et Candreva jusqu'à la fin. De quoi jubiler comme des enfants. Tape sur les fesses, poings en l'air et doigts dans l'œil, donc. Rugani a failli se faire...







  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant