Serie A: la Juventus Turin retrouve les sommets

le
0
Serie A: la Juventus Turin retrouve les sommets
Serie A: la Juventus Turin retrouve les sommets

MILAN (Reuters) - La Juventus Turin a remporté dimanche le titre de champion d'Italie en s'imposant 2-0 à Cagliari tandis que son ultime concurrent, le Milan AC, s'inclinait 4-2 sur la pelouse de l'Inter, son grand rival.

A une journée de la fin de la Serie A, la Juve - invaincue cette saison - compte quatre points d'avance sur le Milan et remporte ainsi son 28e titre national, un record, pour la première saison d'Antonio Conte à la tête de l'équipe.

A l'issue de la rencontre, les supporters de la "Vieille Dame" ont envahi la pelouse de Triestre, où évolue Cagliari, pour fêter l'événement avec les joueurs du club qui avait été déchu de ses titres en 2005 et 2006 suite au scandale des matches truqués en Italie.

"C'est extraordinaire, fantastique", a dit Antonio Conte aux journalistes, alors que son homologue du Milan AC faisait contre mauvaise fortune bon coeur.

"La Juventus mérite de gagner le titre, nous essaierons encore l'année prochaine", a dit Massimiliano Allegri.

L'équipe d'Antonio Conte a donné le ton avec un but du Monténégrin Mirko Vucinic à la sixième minute avant que Michele Canini ne marque contre son camp à la 74e minute pour donner un avantage définitif aux Turinois.

Dans le même temps, le Milan AC - sacré la saison dernière - a chuté sur le terrain de l'Inter, qui avait terminé deuxième du championnat italien en 2010-2011.

Le Milan a pourtant mené 2-1 jusqu'à la 46e minute grâce à un doublé du Suédois Zlatan Ibrahimovic aux 42e et 46e minutes, alors que Diego Milito avait ouvert le score pour les Interistes à la 14e.

Mais en deuxième mi-temps, l'Argentin de l'Inter a frappé à nouveau, donnant l'avantage aux siens en inscrivant deux penalties (52e et 79e), le Brésilien Maicon creusant un écart définitif avec un quatrième but inscrit à trois minutes du coup de sifflet final.

Dans l'après-midi, en s'imposant 2-0 contre une équipe de Genoa réduite à neuf, l'Udinese s'était hissée à la troisième place du classement, synonyme de qualification pour la phase préliminaire de la Ligue des champions.

A une journée de la fin du championnat d'Italie, l'Udinese compte 61 points, un de plus que la Lazio, vainqueur 2-0 de l'Atalante à Bergame, et trois de plus que Naples. Ce dernier a largement hypothéqué ses chances européennes en s'inclinant sur le même score à Bologne.

Brian Homewood, Pascal Liétout et Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant