Sergueï Pougatchev réclame 12 milliards de dollars à Moscou

le
0
L'ANCIEN "BANQUIER DU KREMLIN" RÉCLAME 12 MILLIARDS DE DOLLARS À MOSCOU
L'ANCIEN "BANQUIER DU KREMLIN" RÉCLAME 12 MILLIARDS DE DOLLARS À MOSCOU

PARIS (Reuters) - Sergueï Pougatchev, l'ancien "banquier du Kremlin" en conflit avec Vladimir Poutine, a annoncé mardi avoir engagé une procédure d'arbitrage international contre l'Etat russe, auquel il réclame 12 milliards de dollars (10,7 millions d'euros).

L'ex-homme d'affaires, qui a acquis la nationalité française, reproche à Moscou d'avoir gelé depuis 2009 en totale illégalité ses avoirs en Russie, dont des propriétés, des chantiers navals, et des mines.

"Ces dernières années, la Russie a mené des attaques multiformes contre moi, ma famille et mes investissements. Je refuse de me laisser intimider par les manoeuvres russes", a-t-il déclaré dans un communiqué diffusé mardi à Paris.

La notification de la procédure internationale d'arbitrage à La Haye a été délivrée à Vladimir Poutine et aux ministres russes des Finances, de la Justice et des Affaires étrangères, précise le texte.

"La Russie a violé le traité bilatéral d'investissement (franco-russe, NDLR) garantissant un traitement juste et équitable et interdisant toute expropriation illégale au regard des investisseurs français", a dit lors d'une conférence de presse Edward Kehoe, l'un des avocats de Sergueï Pougatchev.

L'ex-homme d'affaires a quitté au début de l'été la Grande-Bretagne, où il disait ne plus se sentir en sécurité, pour la France où il a obtenu la nationalité française en 2009.

Interpol avait demandé en novembre 2014 son arrestation à la demande de la justice russe qui le recherche pour escroquerie et détournement de fonds.

"INTENTION EXPRESSE DE LE RUINER"

Moscou le soupçonne d'avoir joué un rôle dans la faillite de la banque Mejprombank qu'il avait créée et qui aurait effectué des transactions douteuses en sortant des actifs de Russie pour ses propriétaires.

Selon ses avocats, la Russie a engagé des actions judiciaires "infondées" contre l'ex-homme d'affaires "avec l'intention expresse de le ruiner".

"La Russie ne peut pas continuer à persécuter M. Pougatchev dans le monde entier en toute impunité", a souligné un autre de ses avocats, Michael McNutt.

Dans les années 1990, Sergueï Pougatchev avait géré les comptes de la famille de l'ancien président Boris Eltsine jusqu'à sa démission le 31 décembre 1999. On lui avait ensuite attribué un rôle d'éminence grise auprès de son successeur, l'actuel président Vladimir Poutine.

Selon ses avocats, l'ex-homme d'affaires n'est pas le seul à dénoncer l'attitude de Moscou, dix procédures d'arbitrage international étant actuellement en cours contre la Russie.

La Cour d'arbitrage de La Haye a condamné en 2014 l'État russe à indemniser à hauteur de 50 milliards de dollars des actionnaires du groupe pétrolier Ioukos fondé par Mikhaïl Khodorkovski, aujourd'hui démantelé, soulignent-ils.

Sergueï Pougatchev est connu en France pour avoir acheté en 2007 la société Hédiard, dans laquelle il a investi 100 millions d'euros. L'enseigne a accumulé les pertes pendant sept ans avant d'être placée en redressement judiciaire en 2013.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant