Sergio Marchionne, le patron de Fiat, a mis l'Italie en colère

le
0
Sergio Marchionne a déclaré fin octobre à la télévision italienne que le groupe se porterait mieux financièrement «s'il pouvait se séparer de l'Italie».

Le groupe Fiat se porterait mieux s'il pouvait se passer de ses usines italiennes! Il n'en fallait pas plus pour que Sergio Marchionne, l'emblématique patron du fleuron industriel du pays, provoque une véritable fureur en lançant ces propos lors de son passage le 24 octobre à la RAI, dans une émission du soir de grande écoute. Quel contraste pour celui qui a été porté aux nues au milieu des années 2000 en sauvant Fiat de la faillite, et même hissé en haut d'un piédestal après avoir su redonner de la fierté à toute l'Italie en s'emparant l'an dernier de Chrysler, constructeur automobile américain!

Depuis bientôt deux semaines, la presse décortique, commente les propos de celui qui arbore son éternel pull noir en cachemire - y compris à la Maison-Blanche en présence de Barack Obama -, donnant la parole à ceux qui s'offusquent et aux autres qui ne sont pas mécontents d'entendre de la bouche du patron le plus médiatique du pays un discours qu'ils tiennent sans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant