Sergio Marchionne, le magicien de Fiat

le
0
En orchestrant la prise de contrôle de Chrysler, le patron du constructeur italien achève une fusion vitale, amorcée aux heures noires de la crise.

Une fois conclue, le 20 janvier, l'opération annoncée mercredi, au premier jour de l'année 2014, Fiat et Chrysler formeront un groupe parfaitement intégré: l'entreprise de Turin détiendra alors l'intégralité du constructeur américain. L'ensemble se placera au huitième rang mondial, avec une capacité de production de 4,2 millions de véhicules, 300.000 salariés dans le monde et un chiffre d'affaires de 84 milliards d'euros. Le fonds de pension américain Veba, qui appartient au puissant syndicat ouvrier de l'automobile UAW, recevra 3,65 milliards de dollars pour ses 41,5% du capital de Chrysler. La Bourse a salué hier l'opération, et le cours de Fiat s'est envolé de 16,78%.

Pour le manager italo-canadien Sergio Marchionne, qui aura 62 ans le 17 juin, cet accord historique couronne une stratégie habile et audaci...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant