Sergio Aguero renvoie QPR en Championship

le
0
Sergio Aguero renvoie QPR en Championship
Sergio Aguero renvoie QPR en Championship

Les Queens Park Rangers avaient besoin d'un succès à l'Etihad Stadium pour espérer encore se maintenir, mais le miracle n'a pas eu lieu. Porté un Sergio Agüero en feu, Manchester City n'a montré aucune pitié et infligé une sévère fessée à son adversaire londonien (6-0). Avec ce succès, les Citizens assurent leur place dans le Big Four et prennent provisoirement trois points d'avance sur Arsenal, qui comptent deux matches en retard.


Man. City - QPR
(6-0)

S. Agüero (4'), A. Kolarov (32'), S. Agüero (50'), S. Agüero (66'), J. Milner (70'), D. Silva (87') pour Manchester City


Le temps passe. Et en ce dimanche après-midi, c'est un vent de nostalgie qui a soufflé sur l'écrin de l'Etihad Stadium. Parce qu'il y a trois ans, presque jour pour jour, Manchester City venait s'adjuger le titre de champion pour la première fois depuis quarante-quatre ans au terme d'une fin de match ébouriffante. C'était face aux Queens Park Rangers. Comme aujourd'hui. Mais les choses ont changé depuis. À défaut de pouvoir soulever une nouvelle couronne nationale que s'est octroyée Chelsea, les Citizens ont assuré définitivement leur place dans le Big Four à deux journées de la fin. Ils ont, aussi, renvoyé QPR à l'étage inférieur alors que le club londonien était tout juste remonté dans l'élite cette saison. Il n'y a pas eu d'effusion de joie, pas de supporters exaltés. Simplement un Sergio Agüero encore éblouissant.
Quatre minutes d'espoir
Puisque ce déplacement à l'Etihad Stadium prend des allures de mise à mort annoncée, le manager des Hoops, Chris Ramsey, joue son va-tout en alignant sa formation en 3-5-2. Audacieux mais pas franchement convaincant. Dans leur enceinte, les hommes de Manuel Pellegrini prennent logiquement leur jeu à leur compte. Et comme si souvent ces dernières semaines, El Kun Agüero dégaine le premier. Après un premier frisson donné à la défense adverse, l'Argentin profite d'un boulevard laissé dans l'axe, et d'un Philips laxiste, pour mettre les siens sur orbite (4e). Quelques minutes que le ton est déjà donné. City domine largement territorialement, multiplie les redoublements et les combinaisons dans les petits périmètres. Milner (16e) et Mangala (25e) sont proches de tuer tout suspense au terme de jolies séquences de jeu, mais pèchent dans le dernier geste. Pas Kolarov. Connu pour sa belle patte gauche, le latéral serbe double la mise peu après la demi-heure de jeu sur coup franc (32e). Tout ce qu'il fallait pour...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant