Serge Blanco : " Il n'y a pas mort d'homme "

le
0
Serge Blanco : " Il n'y a pas mort d'homme "
Serge Blanco : " Il n'y a pas mort d'homme "
Même s'il estime que la faute de Teddy Thomas (qui est arrivé en retard à Marcoussis) n'est qu'une erreur de jeunesse, Serge Blanco a expliqué que le staff des Bleus avait voulu frapper un grand coup en l'excluant du groupe, pour respecter l'unité de l'équipe de France.

Serge Blanco, expliquez-nous ce changement du jour : Teddy Thomas écarté alors qu'il n'est pas blessé ... 
L'entraineur (Philippe Saint-André) et le staff de l'équipe de France ont décidé d'écarter Teddy Thomas de la prochaine rencontre qui va opposer la France à l'Argentine, parce que ce joueur a perturbé la vie du groupe et n'a pas respecté les règles qu'on avait mises en place  pour que tout se passe vraiment bien afin de trouver une certaine unité à la préparation de nos matchs. Il est remplacé par Maxime Médard.

Est-ce une faute grave, une faute professionnelle ?
C'est une faute. On la mettra sous le signe de la jeunesse. Il ne s'agit pas d'une faute grave. Il n'y a pas mort d'homme et il n'y a pas eu de position négative. Il y a uniquement un manque de respect par rapport à ce groupe. Le groupe avait rendez-vous à 19 heures. Teddy n'était pas présent. Ce n'est pas parce qu'il a marqué quelques essais qu'on doit lui faire une fleur... Je pense que s'il a marqué des essais c'est grâce à ses coéquipiers. Vis-à-vis de ses coéquipiers et surtout des joueurs qui n'ont pas eu la chance de revêtir le maillot frappé du coq sur ce mois de novembre, on se devait de faire respecter tout ce qu'on avait mis en place.

Ne s'est-il pas vu trop beau après ses deux premiers matchs ?
Je ne pense pas. Ce n'est pas l'attitude d'un garçon qui a voulu jouer à la star ou qui a voulu faire plus que les autres. C'est un concours de circonstances qui est malheureux. Cela va lui servir de leçon à lui mais également à tout le groupe parce que c'est une unité que l'on veut. Vous savez qu'il y a des objectifs. Le premier, celui de bien finir le mois de novembre et considérer que les Argentins sont véritablement dangereux. Le deuxième, de progressivement mettre en place un système qui va nous permettre de resserrer un certain nombre de joueurs en vue des prochaines compétitions. Aujourd'hui il y a des règles qui sont établies et on ne doit pas les transgresser.

Quelles excuses a-t-il présentées ?
Il était en retard. Les excuses, il les a formulées auprès de ses coéquipiers et auprès du staff. Il y a une histoire. Je tiens à dire que cette histoire ne perturbe pas le groupe mais au contraire, elle va peut-être consolider cette vision de groupe pour l'avenir et pour une évolution différente.

Cet évènement remet-il en cause son avenir chez les Bleus ?
Non, pas du tout. Ce n'est pas parce qu'on l'a écarté aujourd'hui de l'équipe de France que son avenir est remis en cause. Il n'a vraiment pas eu une attitude qui était « à l'envers » des sélectionneurs.

« Maxime revient de loin »

Plus que jamais l'équipe de France se mérite ...
Bien sûr, ça se mérite ! Ca se mérite partout, dans toutes les attitudes, que ce soit sur le terrain comme en dehors du terrain et avec Philippe (Saint-André), Patrice (Lagisquet) et Yannick (Bru), nous avons mis cette politique en place et nous ferons en sorte de la respecter jusqu'au bout. Je crois qu'un groupe ne peut pas isoler quelqu'un ou ne peut pas supporter quelqu'un qui a envie de s'isoler ou de faire différemment des règles mises en place.

Vous le connaissez bien pour l'avoir côtoyer à Biarritz... Avez-vous eu un discours particulier avec lui ? Êtes-vous surpris de sa faute ?
Ca peut arriver... Ca aurait pu arriver à un autre. Ce n'est pas exclusivement une attitude négative de Teddy Thomas. C'est un manque notoire par rapport à un rendez-vous collectif. Il faut assumer les conséquences. Honnêtement ça ne vaut pas le coup d'en faire trop. Tout le monde aurait pu arriver en retard à cause de certaines circonstances.

En tout les cas, l'absence de Teddy Thomas est une chance offerte à Maxime Médard, n'est-ce pas ?
C'est une chance qui est offerte au groupe puisqu'on revendique toujours le travail d'un groupe. C'est vrai qu'aujourd'hui, le grand bénéficiaire c'est Maxime Médard. Maxime revient de loin avec ses quelques ennuis physiques du début de saison. On a vu qu'il a un petit peu rééquilibré ses positions en travaillant différemment et en se mettant a la hauteur des événements. Et aujourd'hui, il est récompensé de tous les efforts qu'il a faits. C'est la preuve qu'un garçon qui n'est pas dans une situation favorable ne doit pas désespérer et doit continuer à bosser ... et un jour ou l'autre il aura sa chance.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant