Séquestration à Goodyear-Amiens : un «kidnapping» pour Maurice Taylor

le
26
Séquestration à Goodyear-Amiens : un «kidnapping» pour Maurice Taylor
Séquestration à Goodyear-Amiens : un «kidnapping» pour Maurice Taylor

Deux dirigeants de l'usine Goodyear Amiens-Nord (Somme) menacée de fermeture, étaient toujours retenus par des salariés mardi, à la mi-journée. Ils «ne seront pas libérés tant qu'on n'aura pas des négociations avec un minimum de garanties», a prévenu Mickaël Mallet, délégué CGT. Les réactions se sont multipliées depuis le début de cette séquestration, lundi matin. Depuis Maurice Taylor, patron de Titan International, candidat à la reprise partielle de l'usine, juqu'au PCF, qui apporte son soutien aux salariés. Un huissier a été désigné mardi, sur ordonnance du tribunal de grande instance d'Amiens, pour s'assurer de la «sécurité et de la libre circulation des biens et des personnes à l'usine».

Maurice Taylor (Titan International) : un «kidnapping». Candidat à une reprise partielle de l'usine Goodyear, le patron américain s'emporte au micro d'Europe 1 : «Aux Etats-Unis, on appellerait ça un kidnapping. Ces gens seraient arrêtés et poursuivis. C'est un crime très sérieux, vous risquez la prison à vie». Coutumier des réactions enflammées, il insiste : «Selon la loi française, si Goodyear abandonne son plan et que quelqu'un veut racheter l'usine, il sera obligé de réembaucher tous ces gens, c'est complètement stupide».

Le patron de Titan poursuit sur RTL : «S'ils pensent qu'ils sont si intelligents, c'est fou. Les retenir en otage ? Mais enfin, soyez sérieux ! Il n'y a aucune raison de faire cela, ça ne va rien changer». Maurice Taylor s'indigne encore : «Ce ne sont pas les grands patrons, ils ne peuvent rien faire. Vous savez ce que ça montre au reste du monde ? Mon dieu, ils sont mabouls.»

Pour le Medef, «des pratiques d'un autre âge». L'organisation patronale condamne fermement cette séquestration. «Le cadre d'un dialogue social entre l'entreprise, les salariés et l'Etat existe et doit permettre à chacun d'exprimer ses positions dans le respect des principes du dialogue et du droit». ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9095115 le mercredi 8 jan 2014 à 14:38

    Mickael Mallet le leader braillard CGT sera bientôt présenter par le PS pour qu'il soit l'élu représentant la région pour le PS aux prochaine élections comme Martin de Florange.Bientôt il n'y aura plus de patrons dignes de ce nom et la France indstrielle sera gèrée par Une équipe de profs aidée de la CGT.Bonjour la compétitivité.

  • 445566ZM le mardi 7 jan 2014 à 16:37

    Pensez-vous que les industriels investiront en France ? Une image désastreux dans les médias occidentaux. Pourtant il est possible de démocratiser les relations sociales, sur la base de l'exemple anglais. Là-bas la grève peut être décidée seulement après le vote à Bulletins secrets, et sous contrôle d'un huissier. Idée politiquement incorrecte ?

  • devcor le mardi 7 jan 2014 à 16:19

    Les kidnappés s'appelleraient Léonarda, nul doute que Normal 1er se serait déjà exprimé pour leur proposer une solution médiatrice.....inefficace comme d'habitude.

  • M4333993 le mardi 7 jan 2014 à 16:00

    N'en déplaise, dans les faits, vous rendez-vous compte que c'est quand même une put.in de prise d'otages ! faut être vraiment tombé bien bas pour accepter çà. Que font nos politiques, garants des institutions, de la démocratie, du dialogue social, des libertés individuelles etc ? tout se barre en cou..es dans ce pays

  • M8252219 le mardi 7 jan 2014 à 15:58

    c'est une honte pour ce gouvernement de laisser prendre en otage des cadres de société. il existe de puis longtemps en France le droit social et les règlements qui vont avec. C'EST POUR EN AVOIR TOUJOURS PLUS QUE LA CGT SÉQUESTRE CES CADRES. LE GOUVERNEMENT VA PAYER LA RANÇON POUR LES LIBÉRER CES OTAGES.

  • steimbcs le mardi 7 jan 2014 à 15:43

    Quand la CGT met le bazar, tout va! Quand la CGT casse tout, tout va! La gauche défile même pour approuver... Toi tu petes un radar, tu tord un panneau sens interdit : tu vas en taule : dégradation du mobilier publique. Il a raison Maurice, s'il vient en France il va être oligé d'embaucher les casseurs : cela donne à réflaichir (mais pas les syndiqués, eux zont pas de cervelle...)

  • pichou59 le mardi 7 jan 2014 à 15:37

    très bien Maurice!!!!! c'est vrai les clients de Mou 1er on le droit de tout faire.....

  • paulritz le mardi 7 jan 2014 à 15:34

    comment et par qui sont financés ces syndicats?

  • RVM21 le mardi 7 jan 2014 à 15:19

    on retrouvera ce mallet de la cgt sur une liste électorale du PS au lieu de le mettre en prison pour ce kidnapping organisé

  • luke4 le mardi 7 jan 2014 à 15:14

    ok en Amérique c'est un kidnapping, mais chez les cannibales c'est un bon repas !