Sept vols sur quinze annulés à Toulouse hier

le , mis à jour à 06:34
4
Sept vols sur quinze annulés à Toulouse hier
Sept vols sur quinze annulés à Toulouse hier

Hier midi, une trentaine de personnes patientaient devant le comptoir Air France de l'aéroport Toulouse-Blagnac. Avec 7 vols sur 15 vers Paris annulés, de nombreux passagers ont vu leur voyage chamboulé à cause de la grève des hôtesses et stewards de la compagnie. Fanny et Jean-Emmanuel devaient décoller aujourd'hui vers Fort-de-France (Martinique) avec une correspondance à Paris-Orly, un voyage de trois semaines que le couple prépare depuis janvier. Leur vol vers Paris a été annulé et celui en direction de la Martinique est encore incertain. Air France leur a proposé de décoller hier soir de Toulouse vers l'aéroport Charles-de-Gaulle. « On ne sait pas où nous allons dormir à Paris et on espère surtout que le vol vers Fort-de-France sera maintenu, explique Fanny, commerciale de 25 ans. L'hôtesse au comptoir est débordée et les informations sont contradictoires : l'une indique que notre vol est annulé, l'autre l'affirme maintenu ! On nous proposait de partir mercredi après la grève, mais nous avons un mariage et des anniversaires avant cette date. »

 

Si ce couple prend cette galère avec philosophie, certains passagers ne cachaient pas leur exaspération. Jacky a bien tenté de joindre la compagnie quand il a été informé vendredi matin de l'annulation du vol de sa fille vers Lyon. Elle devait décoller à 9 heures et a été mise en liste d'attente pour un vol à 11 h 45. Finalement, elle prendra un vol à 20 h 20. « Entre-temps elle est finalement partie pour Lyon en train, mais impossible d'annuler son billet d'avion, raconte ce sexagénaire. Le numéro vert ne répond jamais, ni les réseaux sociaux. J'ai été obligé de venir à l'aéroport, de perdre une heure et demie, de payer le parking pour obtenir mon remboursement. » Dans la file d'attente, une hôtesse d'accueil d'Air France reconnaît que les numéros d'appel sont surchargés. Cela ne rend pas le sourire à Chantal. « Ils devraient renforcer les équipes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titi092 il y a 4 mois

    En effet il suffit que l'on vous pose une réunion à 08h30 et une autre à 17h00 pour que vous fassiez une amplitude de 10h00 par jour.Alors surtout : allez y !!! vachement interessant comme société. Et vous aurez des billets gratuits plus cher que si vous les achetiez à la concurence ! (oui vous avez bien compris).

  • titi092 il y a 4 mois

    prenez vous en aux dirigeants ou aux politiques, pas aux salariés.J'ai travaillé pour cette compagnie : et bien si le coeur vous en dit : postulez ! moi j'ai déjà donné.Salaire de misere, horaire loufoque, pression permanente, hierarchie omnipresente, compte rendu incessant, travail meme chez soi, réunions, présentation, etc etc. Et si vous comptez faire vos 35 heures par semaine ( car il n'y a pas de RTT ou très peu) vous n'y arriverez pas.

  • d.jousse il y a 4 mois

    faites comme moi: ne prenez jamais cette compagnie. le plus tôt elle sera coulée, le plus tôt on n'en entendra plus parler. La France des enfants gâtés.

  • but123 il y a 4 mois

    de toute façon une compagnie qui continue à faire du cross ticketing et flouer ses clients ne mérite que de perdre tous ses clients.