Sept soldats maliens tués dans un raid islamiste

le
1

BAMAKO, 5 janvier (Reuters) - Au moins sept soldats maliens ont été tués lundi lors d'une attaque menée par des combattants islamistes à Nampala, dans le centre du Mali, non loin de la frontière mauritanienne, a-t-on appris auprès du maire d'une commune voisine. "L'attaque a eu lieu vers 04h00 GMT", a déclaré Oumar Diakité, maire de Diabaly, joint par Reuters au téléphone. "Des islamistes étaient à moto, d'autres à pied. Ils ont tué sept soldats avant d'être chassés de la ville vers 11h00 GMT par des renforts de l'armée", a-t-il dit. L'armée malienne a confirmé ce raid, sans fournir de bilan. "Nous connaîtrons le détail des victimes plus tard", a dit le lieutenant-colonel Souleymane Maiga, joint à Bamako, la capitale située à quelque 500 km au sud-ouest. La France a lancé en janvier 2013 l'opération Serval pour chasser des groupes armés islamistes des villes du nord du Mali dont ils s'étaient emparés l'année précédente mais la région reste en proie à des violences ciblant l'armée malienne et le contingent de la Minusma, la mission de l'Onu dans le pays. (Souleymane Ag Anara, Adama Diarra; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 35924358 le lundi 5 jan 2015 à 17:16

    Etat Islamique, Hamas, H.ezbollah, Al Qaeda, Boko Haram : même combat contre l'Occident et le monde libre.