Sept soldats indiens tués dans l'attaque d'une base au Cachemire

le
0
 (Actualisé avec précisions, contexte) 
    SRINAGAR, Inde, 29 novembre (Reuters) - Sept soldats indiens 
ont été tués mardi dans l'attaque d'une base militaire proche de 
Jammu, capitale d'hiver du Cachemire indien.  
    Elle a été suivie d'une prise d'otages de plusieurs heures 
qui s'est achevée par la mort de trois assaillants, selon un 
porte-parole de l'armée en poste à Jammu.  
    "Nous avons renforcé le cordon (de sécurité) et les 
recherches reprendront dans la matinée. S'il y a des activistes, 
ils seront neutralisés", a-t-il ajouté. Deux officiers figurent 
parmi les tués.  
    Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis celle du 18 
septembre, qui a coûté la vie à 19 soldats indiens.   
Les accrochages indo-pakistanais se sont ensuite multipliés le 
long de la "ligne de contrôle" qui sépare la région himalayenne. 
    Au Pakistan, le général Qamar Javed Bajwa a pris mardi ses 
fonctions de chef d'état-major de l'armée et son prédécesseur 
Raheel Sharif a lancé à cette occasion un sévère avertissement à 
New Delhi concernant le Cachemire.    
 
 (Fayaz Bukhari; Jean-Stéphane Brosse et Jean-Philippe Lefief 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant