Sept personnes tuées dans les violences au Burundi

le
0
    NAIROBI, 2 décembre (Reuters) - Sept personnes au moins, 
parmi lesquelles un policier, ont été tuées au cours de 
plusieurs attaques dans la nuit de mardi à mercredi dans la 
capitale burundaise, Bujumbura, et ses environs, ont rapporté la 
police et des témoins. 
    Ce sont là les dernières victimes en date de la vague de 
violences qui agite le pays et alarme la communauté 
internationale, qui redoute que le Burundi ne replonge dans un 
conflit ethnique, alors qu'il est sorti en 2005 de 12 années de 
guerre civile. 
    Plus de 240 personnes, selon des ONG de la société civile, 
ont péri dans les violences depuis que le président Pierre 
Nkurunziza a annoncé, en avril dernier, son intention de briguer 
un troisième mandat, qu'il a remporté lors de l'élection du mois 
de juillet. 
    Ses opposants l'accusent d'avoir violé l'accord de paix de 
2005 ainsi que la Constitution nationale, en effectuant un 
troisième quinquennat. La cour constitutionnelle a estimé que le 
chef de l'Etat pouvait rester encore cinq ans au pouvoir. 
 
 (Edmund Blair; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant