Sept pays candidats pour rejoindre le club 

le
0
Derrière l'Estonie, sept États membres de l'Union européenne sont inscrits dans la file d'attente pour rejoindre la zone euro : la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Bulgarie, la République tchèque, la Hongrie et la Pologne.

Tous ces candidats sont issus du côté soviétique du rideau de fer, et, pour leurs dirigeants, l'adoption de l'euro, malgré la crise actuelle, sera la consécration d'une intégration européenne accomplie en deux décennies doublée d'une stabilité économique présumée meilleure. L'enthousiasme des élites est en général contrebalancé dans l'opinion par la crainte d'une envolée des prix.

Le dix-huitième membre de la zone euro, après l'Estonie, devrait être son voisin balte, la Lettonie. Selon son plan de convergence publié en mars dernier, Riga vise le 1er janvier 2014 comme date d'accession.

Le troisième pays Balte, la Lituanie, aurait dû être le premier à intégrer la zone euro, dès 2007. La Commission européenne fut intransigeante avec les critères d'adhésion et Vilnius fut recalé pour un excès d'inflation de 0,1%. Son déficit public, 8% du PIB en 2010, disqualifie pour l'heure la Lituanie, qui n'affiche plus de date d'adhésion officielle, mais n'exclut

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant