Sept morts, dont deux Américains, dans une fusillade en Jordanie

le , mis à jour à 18:20
0

(Actualisé avec nouveau bilan) AMMAN, 9 novembre (Reuters) - Un policier jordanien a abattu deux militaires américains, un Sud-Africain et trois Jordaniens lundi dans un centre d'entraînement proche d'Amman, avant d'être tué par les forces de sécurité, ont annoncé un membre de l'administration américaine et le porte-parole du gouvernement d'Amman. Six personnes dont deux Américains ont également été blessées. L'un des Américains est dans un état critique, a ajouté Mohammad Momani. Le tireur était un instructeur expérimenté avec le grade de capitaine, dit-on de source proche de la sécurité. La fusillade est survenue dix ans jour pour jour après les attentats du 9 novembre 2005, qui avaient visé des hôtels de luxe et fait des dizaines de morts dans la capitale jordanienne. Le centre, destiné principalement à la formation des forces de sécurité irakiennes et palestiniennes, est financé par les Etats-Unis. Il se trouve à Mouakar, en périphérie est de la capitale jordanienne. La Jordanie est un allié stratégique des Etats-Unis au Proche-Orient et appartient à la coalition montée par les Américains pour lutter contre l'organisation de l'Etat islamique en Irak et en Syrie. Le pays abrite plusieurs centaines d'instructeurs militaires américains dans le cadre d'un programme de renforcement de la sécurité du royaume hachémite. (Suleiman al Khalidi avec Mark Hosenball à Washington; Jean-Stéphane Brosse et Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant