Sept morts dans un attentat contre des journalistes à Kaboul

le , mis à jour à 20:30
0
 (Actualisé, revendication des taliban, §§ 4, 6) 
    KABOUL, 20 janvier (Reuters) - Un attentat suicide à la 
voiture piégée qui visait un minibus transportant des 
journalistes de la chaîne de télévision afghane Tolo News a fait 
sept morts mercredi à Kaboul, ont rapporté les autorités. 
    On dénombre en outre au moins 25 blessés, dont des femmes et 
des enfants, a déclaré un porte-parole du ministère de la Santé. 
    Tous les morts travaillaient pour la chaîne privée 
d'information en continu.  
    L'attentat a été revendiqué par les taliban. 
    Ceux-ci avaient menacé l'an dernier de s'en prendre à Tolo 
News qui avait fait état d'exécutions, de viols, d'enlèvements 
et d'autres violences au cours de la brève occupation par la 
milice islamiste de la grande ville de Kunduz, dans le nord du 
pays. 
    "S'ils (les journalistes) ne cessent pas leurs activités 
maléfiques, ils subiront d'autres attentats", menace dans un  
courriel Zabihullah Mujahid, porte-parole des taliban. 
    La rue Darulaman, où a eu lieu l'attentat suicide, se trouve 
dans l'ouest de la ville, près du parlement national et de 
l'ambassade de Russie. 
    Depuis le début de l'année, Kaboul a été le théâtre d'au 
moins six attentats à la bombe. Une roquette s'est abattue près 
de l'ambassade d'Italie à Kaboul dimanche dernier, blessant deux 
agents de sécurité.   
    Ces attaques coïncident avec une tentative de relance du 
processus de paix avec les taliban, suspendu en juillet. Les 
représentants afghans, pakistanais, chinois et américains qui se 
sont retrouvés en début de semaine dans la capitale afghane pour 
jeter les bases d'un règlement négocié du conflit afghan ont 
exhorté le mouvement à se rejoindre aux négociations. 
 
 (Mirwais Harooni et Andrew MacAskill; Eric Faye et Guy Kerivel 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant