Sept morts dans des heurts dans le sud-est de la Turquie

le
0
    DIYARBAKIR, 14 décembre (Reuters) - Sept personnes ont été 
tuées lundi dans le sud-est majoritairement kurde de la Turquie, 
dans de nouveaux heurts entre les forces de sécurité et des 
manifestants pro-kurdes, a-t-on appris auprès des autorités. 
    A Diyarbakir, la principale ville de la région, une 
manifestation à l'appel du Parti démocratique des peuples (HDP, 
pro-kurde) contre le couvre-feu en vigueur depuis près de deux 
semaines dans un quartier historique de la ville a dégénéré en 
affrontements. De sources médicales, on faisait état dans 
l'après-midi de deux morts. 
    Plus au sud, dans la province de Mardin, cinq militants 
kurdes ont été tués dans un autre secteur sous couvre-feu, le 
district de Dargecit, a-t-on appris auprès de responsables de la 
sécurité. Un couvre-feu a été décrété dans une ville de la 
province, Nusaybin, située à la frontière syrienne. 
    Des mesures similaires ont été prises dans deux villes de la 
province de Sirnak, Cizre et Silopi, proches des frontières 
syrienne et irakienne. Les couvre-feux entreront en vigueur ce 
lundi soir. 
    Le sud-est de la Turquie est en proie à des troubles ces 
derniers mois, les forces de sécurité affrontant de nouveau les 
séparatistes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) depuis 
que le cessez-le-feu en vigueur depuis deux ans a volé en éclats 
en juillet. 
    Selon des données recueillies par la Fondation des droits de 
l'homme de Turquie, 52 couvre-feux ont été mis en place depuis 
la mi-août, dans sept provinces du sud-est de la Turquie. Ces 
mesures concernent au total 1,3 million d'habitants. 
 
 (Seyhmus Cakan; Eric Faye et Henri-Pierre André pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant