Sept hommes arrêtés pour leur participation directe au massacre de Srebrenica

le
0

BELGRADE, 18 mars (Reuters) - La police serbe a arrêté mercredi sept hommes soupçonnés d'avoir personnellement participé en 1995 en Bosnie au massacre de Srebrenica lors duquel des milliers d'hommes et d'enfants ont été assassinés Les sept hommes, tous arrêtés en Serbie, sont accusés par la justice serbe d'avoir exécuté plus de 1.000 musulmans bosniaques dans un entrepôt situé en périphérie de la ville. Au total, plus de 8.000 personnes, hommes et garçons, ont été tués dans ce massacre, qualifié de génocide par la justice internationale, après la chute de cette enclave musulmane aux mains des forces bosno-serbes en juillet 1995. "C'est le premier cas impliquant des personnes souçonnées d'avoir pris part au massacre de Srebrenica", a déclaré à Reuters le procureur-adjoint de la Serbie pour les crimes de guerre, Bruno Vekaric. "Il y a d'autres suspects en Serbie et dans les pays voisins et nous les recherchons eux aussi." Les sept hommes seront très probablement jugés en Serbie, plutôt qu'à La Haye, où siège le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie. Radovan Karadzic, ancien chef politique des Serbes de Bosnie et leur ex-chef militaire Ratko Mladic ont été arrêtés en 2008 et 2011 et comparaissent à La Haye, où ils sont poursuivis pour leur responsabilité dans le massacre. Les arrestations de mercredi sont les premières visant des individus accusés d'avoir personnellement participé au massacre. Au total, près de 100.000 personnes ont été tuées dans l'implosion de la Yougoslavie, entre 1992 et 1995. (Aleksandar Vasovic,; Nicolas Delame pour le service français, édité par Danielle Rouquié)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant