Sept gendarmes mis en examen pour une interpellation arbitraire

le
0
Ils sont soupçonnés d'avoir maintenu un syndicaliste toute une matinée dans une brigade lors d'une visite de Nicolas Sarkozy au Mayet-de-Montagne, dans l'Allier, en 2010. Une information judiciaire a été ouverte.

Sept gendarmes ont été mis en examen la semaine dernière pour «acte attentatoire à la liberté individuelle», explique jeudi le quotidien La Montagne. Ils sont soupçonnés d'avoir participé à l'interpellation arbitraire d'un syndicaliste, Frédéric Le Marrec, et de l'avoir retenu au sein de leur brigade alors qu'une visite de Nicolas Sarkozy avait lieu en même temps dans le petit village de l'Allier.

Le 25 novembre 2010 à 9h30, alors qu'il s'apprête à manifester à l'occasion de l'arrivée du président de la République, Frédéric Le Marrec, membre du syndicat Sud, est sommé par des gendarmes à les suivre à la brigade du Mayet-de-Montagne, pour une affaire de «collage d'affiches». L'homme coopère et suit les militaires qui le retiendront toute la matinée sans explication. Interrogé au moment des faits par France 3 Auvergne, Frédéric Le Marrec avait déclaré avoir été «invité» à accompagner les gendarmes. «Or, je n'avais pas envie d'y aller, donc ce n'ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant