Sept fabricants d'écrans LCD condamnés pour entente

le
0
Samsung, Sharp et cinq autres asiatiques vont régler 411 millions d'euros pour dédommager les consommateurs.

Sept groupes asiatiques viennent de conclure un accord aux États-Unis pour régler à l'amiable une affaire d'entente sur le prix des écrans à cristaux liquides (LCD). Pour clore cette affaire avec la justice, ils vont verser 553 millions de dollars au total, soit 411 millions d'euros. C'est le plus gros montant jamais obtenu pour une action de groupe liée à une entente sur les prix, a affirmé Joseph Alioto, un des avocats des plaignants.

L'accord annoncé à New York concerne le coréen Samsung, les japonais Epson Imaging Devices, Hitachi Displays et Sharp, ainsi que les taïwanais Chi Mei Innolux, Chunghwa Picture Tubes et Hannstar Display Corporation. Samsung paiera le plus gros montant, soit 240 millions de dollars, suivi par Sharp avec 115,5 millions.

«Cette entente sur les prix a désavantagé les entreprises qui respectent les règles et conduit les consommateurs à payer des prix artificiellement élevés pour des téléviseurs, des ordinateurs et d'autres appareils»,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant