Sept djihadistes présumés interpellés à Strasbourg

le
4
SEPT DJIHADISTES PRÉSUMÉS INTERPELLÉS À STRASBOURG
SEPT DJIHADISTES PRÉSUMÉS INTERPELLÉS À STRASBOURG

PARIS (Reuters) - Sept djihadistes présumés de retour de Syrie ont été interpellés mardi matin à Strasbourg et placés en garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait fait état dans la matinée de six interpellations.

De source judiciaire, on souligne que les sept interpellés, qui ont tous été placés en garde à vue, sont âgés de 23 à 25 ans. Les perquisitions n'ont pas permis de retrouver des armes ou des substances explosives à leurs domiciles.

Ce coup de filet dans le quartier de la Meinau a été effectué par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), avec le soutien du Raid, sur commission rogatoire d'un juge d'instruction.

"C'est une nouvelle démonstration de la détermination totale du gouvernement à lutter de toutes ses forces contre le terrorisme et l'embrigadement des jeunes dans la radicalisation violente", a déclaré Bernard Cazeneuve lors d'un point presse.

Le gouvernement français a adopté fin avril un plan de prévention et de lutte contre les filières djihadistes. Il consiste notamment à fournir une écoute aux familles de jeunes séduits par des organisations violentes et à s'appuyer sur la coopération internationale.

Le ministère de l'Intérieur estime actuellement à 285 le nombre de Français engagés dans le conflit en Syrie aux côtés des islamistes combattant contre le régime de Bachar al Assad, soit "une hausse de 75% ces six derniers mois".

Le dispositif récemment mis en place par le gouvernement a permis d'enregistrer 24 signalements de Français tentés par le "djihad" en Syrie et de constater cinq départs effectifs.

L'exode des jeunes Français désireux d'aller combattre en Syrie s'est accéléré avec le retour d'une première génération qui s'efforce d'embrigader ses proches, déclarait en février à Reuters le juge antiterroriste Marc Trévidic.

(Chine Labbé, avec Nicolas Bertin)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le mardi 13 mai 2014 à 22:07

    On pourrait les déchoir de la nationalité française puis les renvoyer en Syrie pour qu'ils y crèvent!

  • jean-648 le mardi 13 mai 2014 à 21:09

    Le président de la République à coupé le ruban lors de l'inauguration du nouveau pont construit sur le Rhin jeudi dernier. vette350: combien à coûté la paire de ciseau pour couper le ruban. Les français doivent savoir; C'est un scandale de leurs cacher. On jette l'argent par les fenêtres et on ne le dit à personne. Le président doit démissionner. Et vette350 retourner à l'asile.

  • M4760237 le mardi 13 mai 2014 à 21:04

    Nos impôts financent les allocs de ces gens là, dits "défavorisés" (sic).

  • vette350 le mardi 13 mai 2014 à 20:49

    quel est le budget de ce plan de lutte ? cela intéresse les Français !