Sept changements dans le XV de France en Ecosse

le
0
SEPT CHANGEMENTS DANS LE XV DE FRANCE FACE À L'ÉCOSSE
SEPT CHANGEMENTS DANS LE XV DE FRANCE FACE À L'ÉCOSSE

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - La défaite 27-6 à Cardiff il y a deux semaines a coûté sa place à presque la moitié du XV de France, qui a subi sept changements pour le prochain match du Tournoi des Six Nations contre l'Ecosse, samedi, à Edimbourg.

"Sept changements. Les joueurs se doivent une revanche", a déclaré Philippe Saint-André au cours de la conférence de presse d'annonce de la composition de l'équipe, jeudi, au Centre national du rugby de Marcoussis.

"Il ne faut pas se mentir, on est passé complètement à côté à Cardiff d'abord sur l'essentiel de notre sport, le combat et la conquête", a-t-il ajouté, la voix plus dure que d'habitude.

La principale victime de la purge attendue était connue puisque le troisième ligne centre Louis Picamoles avait été purement et simplement exclu du groupe pour indiscipline.

Son absence entraîne un changement complet de troisième ligne.

Damien Chouly le remplace en n°8 et sera encadré par Sébastien Vahaamahina, qui joue deuxième ligne en club et a obtenu ses 11 sélections à ce poste, et Alexandre Lapandry, huit sélections, la plupart en tant que remplaçant.

"Nous avons rééquilibré la troisième ligne avec Lapandry qui a beaucoup d'activité et les deux mètres de Vahaamahina qui va amener sa puissance et sa hauteur en touche", a expliqué Saint-André.

Autre changement dans le pack, le talonneur Brice Mach est titularisé pour la première fois. Il était remplaçant contre le Pays de Galles et succède à Dimitri Szarzewski blessé.

A la charnière, Philippe Saint-André a préféré Maxime Machenaud à Jean-Marc Doussain comme demi de mêlée et buteur mais a maintenu Jules Plisson à l'ouverture.

FICKOU SUR LE BANC

"On va enchaîner quatre matches d'affilée avec le même demi d'ouverture. Je crois que c'est bien. Il a du talent. Il est en train de découvrir le très, très haut niveau", a dit le sélectionneur.

"Il va avoir un gros challenge à relever parce que les Ecossais viennent énormément dans la zone du 10 et collectivement pour trouver les réponses (tactiques) ce qu'on n'a pas su faire au Pays de Galles".

Le maintien de Jules Plisson a influencé le choix des trois-quarts centre et notamment du joueur appelé à remplacer Wesley Fofana blessé.

Saint-André a une nouvelle fois décidé de laisser sur le banc Gaël Fickou qu'il a pourtant présenté comme "le futur de l'équipe de France".

Il a titularisé Maxime Mermoz qui a obtenu la dernière de ses 25 sélections dans un match de la dernière tournée de juin en Nouvelle-Zélande où il était remplaçant.

Mermoz sera associé à Mathieu Bastareaud, son coéquipier à Toulon, pourtant très critiqué après le match de Cardiff.

"A partir du moment où on continue à faire confiance à Jules Plisson, (...) au niveau de l'expérience (...) on a pensé que c'était mieux pour le collectif d'associer une paire de centre qui a l'habitude de jouer ensemble", a dit Saint-André.

Le dernier changement dans la ligne de trois-quarts est le retour à l'aile gauche de Maxime Médard qui avait été écarté contre Galles au profit de Hugo Bonneval, autre espoir du rugby français, relégué cette fois au rang de 25e homme.

Composition de l'équipe :

1. Thomas Domingo, 2. Brice Mach, 3. Nicolas Mas, 4. Pascal Papé (capitaine), 5. Yoann Maestri, 6. Sébastien Vahaamahina, 7. Alexandre Lapandry, 8. Damien Chouly, 9. Maxime Machenaud, 10. Jules Plisson, 11. Maxime Médard, 12. Maxime Mermoz, 13. Mathieu Bastareaud, 14. Yoann Huget, 15. Brice Dulin

Remplaçants: 16. Guilhem Guirado, 17. Vincent Debaty, 18. Rabah Slimani, 19. Alexandre Flanquart, 20. Antonie Claassen, 21. Jean Marc Doussain, 22. Rémi Tales, 23. Gaël Fickou.

(édité par Eric Faye)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant