Sept ans de prison pour un militant chinois des droits de l'homme

le
0
    PEKIN, 4 août (Reuters) - Un avocat chinois militant des 
droits de l'homme a été condamné jeudi à sept ans de prison pour 
subversion contre le pouvoir de l'Etat, rapporte l'agence 
officielle de presse Chine nouvelle. 
    Zhou Shifeng, qui est âgé de 51 ans, dirige le cabinet 
d'avocats Fengrui à Pékin. Selon Chine nouvelle, il a plaidé 
coupable et ne fera pas appel du jugement rendu par un tribunal 
de Tianjin, près de Pékin. 
    Les procureurs, cités par l'agence, ont déclaré que l'avocat 
était "influencé de longue date par des forces anti-chinoises". 
Zhou, ont-ils ajouté, s'est rendu coupable de déclarations 
relatives à un "renversement du gouvernement". 
    Les autorités accusent son cabinet d'avocats, qui représente 
notamment le dissident ouïghour Ilham Tohti, d'avoir orchestré 
des manifestations et politisé des affaires judiciaires pour 
attirer l'attention internationale. 
    Le même tribunal a condamné deux de ses associés, Zhai 
Yanmin et Hu Shigen, pour des charges identiques. 
    Roseann Rife, directrice de recherches d'Amnesty 
International pour l'Asie orientale, a estimé dans un communiqué 
que Zhou était la dernière victime en date d'une série de 
"simulacres de procès" en Chine. 
 
 (Michael Martina; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant