Sept ans de prison pour l'escroc des chambres d'hôpital

le
0

NANTES (Reuters) - Un escroc multirécidiviste a été condamné mercredi par le tribunal correctionnel de Nantes à sept ans de prison, dont deux avec sursis et mise à l'épreuve, pour avoir dévalisé en 2010 et 2011 des chambres d'hôpital en l'absence de leurs occupants.

L'homme de 44 ans, qui habitait Pornichet (Loire-Atlantique), appelait ensuite certaines de ses victimes au téléphone en se faisant passer pour un banquier ou un policier. Il prétendait alors que leur carte bancaire avait été retrouvée, et que leur code secret lui était nécessaire.

Au total, 68 victimes ont été recensées à travers toute la France, de Brest à Reims, en passant par Lille ou Angoulême.

L'homme, déjà condamné à quinze reprises depuis 1995, devra aussi s'astreindre à une obligation de soins et rembourser ses victimes, a décidé le tribunal. Trois ans de prison, dont un avec sursis, ont également été prononcés contre son amant, jugé lui pour "recel".

Guillaume Frouin, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant