Sepp Blatter estime que les enquêtes vont renforcer la Fifa

le , mis à jour à 21:19
0

ZURICH, 27 mai (Reuters) - Le président de la Fifa, Joseph Blatter, a assuré mercredi que les enquêtes sur des soupçons de corruption lancées à la fois par la justice américaine et suisse allaient permettre à la Fédération internationale d'améliorer son fonctionnement et de mettre à l'écart ceux qui contreviennent à ses règles. Réagissant à l'arrestation de sept responsables de la plus haute instance du football mondial, dont certains étaient ses proches collaborateurs, le dirigeant suisse a promis de faire le ménage dans l'organisation qu'il préside depuis 1998 et dont il entend rester à la tête. "Que je sois bien clair: de tels comportements n'ont pas leur place dans le football et nous allons nous assurer que ceux qui s'y livrent soient mis à l'écart", déclare "Sepp" Blatter dans un communiqué mis en ligne sur le site de la Fifa. Les enquêtes en cours portent notamment sur les conditions d'attribution de la Coupe du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar, mais aussi sur d'autres faits de corruption qui auraient donné lieu, depuis le début des années 1990, au versement de pots-de-vin estimés à plus de 150 millions de dollars (138 millions d'euros). (voir ID:nL5N0YI34R ) Si Sepp Blatter n'est pas nommément mis en cause, des voix influentes, dont celle de l'Union des associations européennes de football (UEFA), se sont élevées pour demander le report de l'élection à la présidence de la Fifa prévue vendredi. (voir ID:nL5N0YI4NL ) Le dirigeant suisse, âgé de 79 ans, entend y briguer un cinquième mandat consécutif face au prince jordanien Ali ben al Hussein, qui a promis de nettoyer l'organisation s'il est élu. La commission d'éthique de la Fifa a de son côté annoncé mercredi que les sept responsables interpellés et quatre autres personnes mises en cause par la justice avaient été suspendus provisoirement. "Les chefs d'accusation sont d'une nature si grave et clairement liée au football qu'il est impératif de prendre des mesures rapides et immédiates", explique le président de la commission, Hans-Joachim Eckert, dans un communiqué. (Ken Ferris,; Tangi Salaün pour le service français) )

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant