Sepp Blatter attaque les Etats-Unis, l'Angleterre et Platini

le
0
SEPP BLATTER CONTRE-ATTAQUE
SEPP BLATTER CONTRE-ATTAQUE

MOSCOU (Reuters) - Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Sepp Blatter, actuellement suspendu de ses fonctions pour 90 jours, se dit victime d'un jeu politique impliquant les Etats-Unis et la Russie et accuse Michel Platini, prétendant à sa succession, de jouer un rôle dans les attaques dont il est victime.

Dans une interview accordée à l'agence de presse russe TASS, le Suisse fait l'éloge du président Vladimir Poutine et assure que la Russie ne sera jamais dépossédée de l'organisation de la Coupe du monde 2018 malgré les appels lancés en ce sens par certains Britanniques.

Président de la FIFA depuis 1998, Sepp Blatter explique que les attaques qui le visent s'inscrivent dans un contexte politique provoqué par l'arrestation en mai de 14 responsables du football mondial et dirigeants d'entreprises liés à sa commercialisation.

"Au début, ce n'était qu'une attaque personnelle. C'était Platini contre moi. Il a commencé, mais ensuite, il s'est agi d'attaques politiques."

"Et quand cela a pris un tour politique, ce n'était plus Platini contre moi. C'est devenu les deux qui ont perdu la Coupe du monde. L'Angleterre contre la Russie. Et les Etats-Unis qui ont perdu contre le Qatar."

"Mais vous ne pouvez pas détruire la FIFA. La FIFA ce n'est pas la Banque de Suisse. La FIFA, ce n'est pas une société commerciale. Donc, ils s'y sont mis tous ensemble, avec les Suisses, pour attaquer la FIFA et le président de la FIFA."

"Et vous qui êtes de TASS, vous connaissez les problèmes entre votre pays et les Etats-Unis. La Coupe du monde ou la FIFA sont des pions dans le grand jeu politique", a-t-il dit.

(Simon Evans,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant