Séparation Hollande-Trierweiler - Dosière : "Une économie de 400 000 euros"

le
0
Valérie Trierweiler.
Valérie Trierweiler.

Le député socialiste de l'Aisne René Dosière a réagi samedi soir sur BFM TV à l'annonce de la séparation du couple présidentiel, estimant que cela engendrerait "400 000 euros d'économies pour la dépense publique". En 2012, peu après l'élection de François Hollande, le gouvernement précisait en effet que "cinq collaborateurs sont affectés au service de Valérie Trierweiler : deux agents contractuels et trois fonctionnaires mis à disposition de la présidence". Cinq collaborateurs pour une "rémunération nette globale de 19 742" euros.Selon René Dosière, fervent opposant au statut de première dame, cette séparation y "met fin de facto". Déjà mi-janvier, après les révélations de Closer sur la relation supposée de François Hollande avec Julie Gayet, le député avait estimé qu'il fallait "supprimer la notion de première dame". "Ce serait le plus simple. Après tout, nous élisons un président, peut-être demain une présidente, et c'est lui qui a toutes les responsabilités et pas son conjoint", avait déclaré René Dosière. "Son conjoint doit rester au maximum dans l'ombre, vivre sa vie comme il l'entend, continue à garder son travail, bénéficier d'une protection pour éviter une pression éventuelle sur lui. Faire en quelque sorte comme les choses se passent en Allemagne", avait poursuivi le député de l'Aisne. "C'est la voie qui est susceptible de répondre à toutes les situations ultérieures. Mais ça implique quand...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant