Séoul part en guerre contre les «voyeurs au smartphone»

le
0
Trop de Sud-Coréens utilisent des caméras muettes pour prendre des photos sous les jupes des filles.

À Séoul

Les cerisiers sont en fleur au pays du Matin-Calme, les minijupes aussi et les voyeurs high-tech ne reculent devant rien pour se rincer l'œil. Armés de caméras silencieuses installées sur leurs smartphones, les indélicats collectionnent les clichés pris «sous les jupes des filles».

Déjà, l'été dernier, un homme d'une trentaine d'années avait été arrêté par la police avec plus de 500 photos de dessous féminins prises à la volée, à Gimhae, près de Busan, au sud-est du pays. Une version high-tech et compulsive du tube d'Alain Souchon qui avait déclenché l'ire des jeunes Sud-Coréennes, devenues adeptes de la jupe très mini, au bureau comme en boîte de nuit.

Les paparazzis coquins profitent des failles de la loi

Un dossier suffisamment chaud pour que le gouvernement sud-coréen monte au créneau afin de défendre l'intimité de ses concitoyennes. À Séoul, la très officielle Commission des communications vient de déclarer la guerre aux applications de sm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant