Séoul fixe un ultimatum à Pyongyang

le
0
La Corée du Sud a lancé un ultimatum jeudi à la Corée du Nord, la mettant en demeure de renouer le dialogue sur le site industriel intercoréen de Kaesong.

Séoul

Le siège de Kaesong se durcit. Après trois semaines de bras de fer, la Corée du Sud a sommé Pyongyang de venir à la table des négociations sous peine de prendre des mesures radicales pour l'avenir du parc industriel, dernier vestige de la coopération entre les deux Corées. Séoul donne jusqu'à vendredi au régime de Kim Jong-Un pour renouer le dialogue, alors que les réserves de nourriture de ses 176 ressortissants restés dans cette enclave au nord du 38e parallèle s'amenuisent de jour en jour. Passé cet ultimatum, «nous n'aurons d'autres choix que de prendre des mesures sérieuses», a déclaré le ministère de l'Unification, refusant de préciser la nature de ses menaces. «Tout est possible», déclare au Figaro Park Soojin, porte-parole du ministère, laissant planer la possibilité d'une...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant