Séoul durcit le ton contre les bateaux de pêche chinois

le
0
    SEOUL, 11 octobre (Reuters) - La Corée du Sud a affiché 
mardi son intention de recourir à la force, y compris à l'usage 
d'armes à feu, contre les bateaux de pêche chinois naviguant 
illégalement dans ses eaux territoriales.  
    L'ambassadeur de Chine à Séoul a également été convoqué 
après un nouvel incident entre un navire chinois et la 
garde-côte sud-coréenne.  
    "Nous répondrons activement aux bateaux de pêche chinois qui 
font obstruction à la justice en utilisant au besoin tous les 
moyens possibles, en visant directement ces navires pour en 
prendre le contrôle, ou en tirant à l'aide d'armes à feu", a 
déclaré le directeur adjoint de la garde-côte, Lee Choon-jae, 
lors d'une conférence de presse.  
    Le ministère de la Sécurité publique, qui supervise la 
garde-côte, a déclaré qu'un navire de patrouille avait coulé la 
semaine dernière après avoir été heurté durant une opération 
contre un groupe de bateaux de pêche chinois. L'incident n'a pas 
fait de victime.  
    Le ministère chinois des Affaires étrangères a dit vérifier 
les détails de l'incident et maintenir le contact avec Séoul. 
L'ambassadeur Qiu Guohong n'a fait aucun commentaire à son 
arrivée au ministère sud-coréen des Affaires étrangères.  
    Fin septembre, trois pêcheurs chinois sont morts dans un 
incendie qui s'est déclaré à bord de leur bateau après le tir de 
grenades incapacitantes par la garde-côte sud-coréenne, qui les 
arraisonnait pour pêche illégale.   
 
 (Ju-min Park; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant