Sentiment de colère et de trahison à l'Elysée

le
5
SENTIMENT DE COLÈRE ET DE TRAHISON À L'ELYSÉE
SENTIMENT DE COLÈRE ET DE TRAHISON À L'ELYSÉE

PARIS (Reuters) - Un sentiment de colère et de trahison prévalait mardi soir à l'Elysée à propos de l'affaire Jérôme Cahuzac, qui a affirmé à plusieurs reprises au chef de l'Etat ne pas être en possession d'un compte bancaire à l'étranger, ce qu'il avoue aujourd'hui.

Selon le récit qu'en a fait l'entourage présidentiel, tout a commencé le 4 décembre dernier, dans le train qui ramenait François Hollande de l'inauguration de l'antenne du musée du Louvre à Lens.

Le chef de l'Etat demande alors par téléphone au ministre du Budget si les informations diffusées ce jour-là par le site d'information Mediapart, selon lequel il aurait détenu un compte en Suisse "pendant de longues années", sont exactes.

C'est faux, répond le ministre. Un mensonge qu'il réitérera quelques jours plus tard à l'Elysée, "les yeux dans les yeux" du président, comme celui-ci le racontera plus tard.

Jérôme Cahuzac niera avec le même aplomb à Matignon, devant l'Assemblée nationale et dans plusieurs médias.

A l'Elysée, on affirme qu'il était impossible de connaître la réalité des faits sur lesquels la justice a enquêté.

"Il n'existe pas au sein de l'Etat d'officine secrète qui serait capable de travailler avec une officine secrète suisse pour savoir s'il y a ou pas des éléments d'information", souligne-t-on.

Des précautions ont été prises, ajoute-t-on, rappelant l'installation d'une "barrière étanche" dès le 10 décembre entre Jérôme Cahuzac et l'administration fiscale, appelée à enquêter sur le ministre.

L'Elysée rappelle aussi la promptitude avec laquelle l'exécutif a demandé à Jérôme Cahuzac de démissionner dès qu'une information judiciaire a été ouverte à son sujet, le 19 mars. "Dès lors qu'on a eu le moindre doute dans la procédure, il est sorti du gouvernement, il n'y avait pas de demi-mesure", souligne-t-on.

Dans l'entourage présidentiel, on estime que Jérôme Cahuzac "a menti aux Français avant tout", commettant "une faute morale, qui atteint l'ensemble de la démocratie telle que nous l'entendons, fondée sur la confiance que le peuple doit avoir dans ses élus".

On se défend aussi de toute "naïveté" face à "la défaillance d'un homme qui a menti à toutes les autorités de l'Etat" et "qui s'est enfermé pendant des mois dans des dénégations totales, pour sortir sur un aveu".

Elizabeth Pineau, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M835627 le mercredi 3 avr 2013 à 13:05

    Ah bon, on n'a pas d'officine...que je sache, on a une super officine qui se nomme l'administration fiscale qui ne se prive pas d'investiguer quand le pékin moyen oublie 3 francs 6 sous sur sa déclaration. Ah oui, j'oubliais il en était le patron! Quand je pense aux déboires du malheureux agent du fisc lot et garonnais qui a tenté de mettre à jour les turpitudes de Cahuzac, je lui souhaite de savourer sa juste revanche....

  • M835627 le mercredi 3 avr 2013 à 13:05

    C'est à mourir de rire ou à se tirer une balle dans la tête, au choix...quand on lit ça : " A l'Elysée, on affirme qu'il était impossible de connaître la réalité des faits sur lesquels la justice a enquêté."Il n'existe pas au sein de l'Etat d'officine secrète qui serait capable de travailler avec une officine secrète suisse pour savoir s'il y a ou pas des éléments d'information", souligne-t-on."

  • aar06 le mercredi 3 avr 2013 à 05:18

    sachant que n'importe quel agent du fisc est controlé par sa hierarchie tous les 3 ans, comment croire qu'aucune enquete n'ait été faite sur le ministre du budget avant sa prise de fonction ? des bruits courraient depuis 2008 pourtant !! bien sur que le président et le 1er ministre étaient au courant Mr Hollande vous avez durant toute la campagne promis une République irréprochable alors DEMISSIONNEZ!

  • cavalair le mercredi 3 avr 2013 à 00:13

    C'est toute la bande de l'Elusee qui est pou.rrie Hollande compris, bon a rien qui n'a jamais rien fait de sa vie en dehors de sauter ses maitresses.

  • janaliz le mardi 2 avr 2013 à 23:58

    chochotte... monsieur pilate se lave les mains. little poor man...