Sens commun, ce lobby ultra-conservateur qui infiltre la droite

le
2
Sens commun, ce lobby ultra-conservateur qui infiltre la droite
Sens commun, ce lobby ultra-conservateur qui infiltre la droite

Il a des similitudes troublantes. Comme leurs homonymes américains, les Républicains version made in France ont aussi leur Tea Party, du nom de cette formation ultra-conservatrice qui a tissé sa toile au sein du Grand Old Party outre- atlantique, avec pour figure de proue Sarah Palin. Intégré en novembre 2013 au sein du parti de Nicolas Sarkozy, le petit mouvement Sens commun, issu de la Manif pour tous, du groupe des Veilleurs et d'autres militants hostiles à la loi Taubira, est déterminé à diffuser ses idées très conservatrices (de l'abrogation de la loi sur le mariage pour tous à sa franche hostilité à l'avortement). Avec un objectif très clair pour l'année 2016 : « peser sur la primaire », comme l'assume Sébastien Pilard, ancien cadre de la Manif pour tous aujourd'hui président de Sens commun. Le mouvement prévoit d'organiser avant l'été prochain un grand rassemblement en vue de cette élection interne. Ils ont déjà été reçus par les principaux candidats, à l'exception d'Alain Juppé.

« C'est un groupe de pression qui fait de l'entrisme »

Cette formation poids plume, qui revendique seulement 8 500 adhérents (sur les 238 000 encartés LR), s'est organisée pour se donner les moyens de ses ambitions. Et son mode opératoire en agace plus d'un à droite. « C'est un groupe de pression qui fait de l'entrisme au sein des Républicains ! » s'indigne un élu francilien. Sens commun a en effet réussi à truster six postes clés dans l'organigramme de la direction. Et ce avec le soutien de Sarkozy qui ne désespère pas, malgré son revirement sur la loi Taubira, qu'il ne veut plus abroger, de récupérer l'électorat des opposants au mariage gay. Leur leadeur, Sébastien Pilard, ou leur porte-parole, Madeleine Bazin de Jessey — issue du mouvement des Veilleurs qui restaient statufiés, des heures durant, devant le ministère de la Justice pour protester contre le mariage gay — sont devenus délégués nationaux LR, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    MDR : "Ils ont déjà été reçus par les principaux candidats, à l'exception d'Alain Juppé."...avant que ce noble vieillard comprenne le monde nouveau......

  • rodde12 il y a 10 mois

    Le conspirationnisme à la mode "bien pensants"; Ils oublient que la population n'accepte plus leur crédo. Ils s'étonnent que le populo vote FN, que la droite catholique s'est vue insultée par la confusion entre union libre et mariage. Le mariage était resté dans l'esprit des gens une institution religieuse. Ce n'est pas en changeant le sens des mots à la mode marxiste que l'on change les choses. La droite noyautée? cela fait déjà longtemps que la gauche l'est et cela ne les gène pas.