Seniors : mal dormir n'est pas une fatalité

le
0
Les plaintes d'insomnies sont fréquentes avec l'âge. Même si la façon de dormir change en vieilissant, il est nécessaire de veiller à garder un sommeil de qualité.

À partir de 55 ans, les plaintes liées au sommeil augmentent, pouvant donner l'impression qu'il est inévitable que la qualité de nos nuits se dégrade avec l'âge. Or il n'en est rien, ont rappelé fin novembre des gériatres du monde entier, lors du dernier congrès annuel de la Société française de recherche et médecine du sommeil. Les troubles du sommeil chez les seniors doivent au contraire être pris très au sérieux, car une prise en charge réussie peut considérablement améliorer la qualité de vie du patient.

Comme les autres grandes fonctions de l'organisme, le sommeil «vieillit». Cette évolution se traduit notamment par un rythme chronobiologique décalé plus tôt dans la journée. Résultat: les personnes âgées ressentent l'envie de se coucher dès le début de la soirée. En contrepartie, elles s...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant