Sénatoriales : Sarkozy dénonce la dissidence Charon

le
0
L'ancien conseiller du chef de l'État décrit la liste qu'il conduit pour les sénatoriales comme «complémentaire» de celle investie par l'UMP.

«C'est inacceptable!» Mardi, au petit déjeuner des dirigeants de la majorité à l'Élysée, Nicolas Sarkozy a dénoncé les candidatures dissidentes aux sénatoriales. «Je condamne toutes les dissidences, y compris de gens qui osent se réclamer de moi», a ajouté le chef de l'État.

Premier visé, son ancien conseiller, Pierre Charon, qui a déposé mardi une «liste complémentaire» à Paris contre la liste de l'UMP, menée par la ministre des Sports, Chantal Jouanno; à laquelle Nicolas Sarkozy a apporté un soutien sans ambiguïté. «Pas question de tirer un but contre notre camp. Je ne l'accepterai pas», a insisté Nicolas Sarkozy, sans citer le nom de Pierre Charon. Il a en revanche désigné deux autres dissidents: le député Yves Jégo, qui conduit une liste en Seine-et-Marne, et le sénateur sortant Jacques Gautier, dans les Hauts-de-Seine.

Pierre Charon a annoncé mardi qu'il démissionnait de ses fonctions au cabinet du ministre de la Ville, Maurice Leroy, et de la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant