Sénatoriales : nouvelle donne dans les Hauts-de-Seine

le
0
La division de la droite et du centre pourrait coûter cher à la majorité sénatoriale dimanche.

Robert Badinter et Charles Pasqua ne sont pas candidats dimanche. Avec le départ du Sénat de ces deux élus des Hauts-de-Seine, grandes figures de la vie politique nationale, une page se tourne dans la vie du département. D'autant qu'un troisième grand élu se retire, Jean-Pierre Fourcade, ancien maire de Boulogne-Billancourt.

«Après Pasqua, la dissidence n'aura jamais plus la même allure», regrette un élu. En 2004, Charles Pasqua avait mené sa propre liste face à celle de l'UMP conduite, comme cette année, par Roger Karoutchi, et la droite et le centre avaient conservé leurs cinq sénateurs. Cette année, la droite divisée pourrait perdre un siège. Le 7 septembre, sur la scène du théâtre de Neuilly-sur-Seine, l'ancien ministre s'était lancé dans une tirade contre le dissident Jacques Gautier, maire de Garches suspendu de l'UMP. «C'est inacceptable, anormal ! On doit d'abord servir le pays et la nation avant de penser à soi-même ! Ils méritent la porte !»,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant