Sénatoriales : les personnalités à suivre

le
0
Sénatoriales : les personnalités à suivre
Sénatoriales : les personnalités à suivre

Pour certains, ce pourrait être leur premier mandat de sénateur. Pour d'autres, candidats au renouvellement de leur siège, le scrutin qui se déroule le 28 septembre risque d'être très incertain. Tour d'horizon, par ordre alphabétique, des hommes à suivre dimanche :

François Baroin (UMP). C'est la première candidature du maire de Troyes, qui veut abandonner l'Assemblée après cinq mandats de député. La circonscription de l'Aube ne devrait pas lui faire défaut. Solide à Troyes, l'ancien ministre de Jacques Chirac qui soutient Nicolas Sarkozy, a profité de sa campagne estivale pour affiner son lien avec les communes, dont sont issus 95 % des grands électeurs qui votent dimanche, en vue de prendre la présidence de l'Association des maires de France.

LP/Fred Dugit

Bernard Combes (PS). Le successeur de François Hollande à la mairie de Tulle, conseiller du président à l'Elysée et comptant parmi les très proches du chef de l'Etat, Bernard Combes pourrait échouer à décrocher son billet pour le Sénat en Corrèze, de même que Patricia Bordas, candidate à sa réélection. 

Samia Ghali (PS) Unique socialiste à s'être sortie de la déroute municipale de son camp à Marseille en mars dernier, la sénatrice et maire du VIIIe arrondissement court le risque de perdre son siège du fait de la liste dissidente conduite par Jean-Noël Guérini.

Photo AFP

Jean-Noël Guérini (DVG ex-PS). La dissidence à gauche du sénateur sortant et président du conseil général Jean-Noël Guérini risque de faire perdre aux listes PS et communiste tous leurs élus. Malgré ses diverses mises en examen, Guérini sait pouvoir compter sur son socle marseillais et pourrait en avoir un ou deux. Le maire UMP de Marseille Jean-Claude Gaudin compte remporter cinq ou six sièges, contre quatre actuellement.

Photo AFP

Didier Guillaume (PS) Le patron du groupe PS au Sénat devrait conserver son siège. L'enjeu est ailleurs: le député de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant