Sénatoriales : l'UMP suspend Pierre Charon

le
0
L'ancien conseiller du président avait déposé mardi une liste dissidente à celle menée par Chantal Jouanno. Charon a aussi tenu des propos polémiques à son égard expliquant qu'étant tête de liste, elle serait «forcément élue», «qu'elle soit sur les tatamis ou au lit».

La menace a été mise à exécution. Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, a annoncé mercredi que le bureau politique du parti avait décidé la «suspension immédiate» de tous les membres des listes dissidentes à celles investies par l'UMP aux sénatoriales, «en particulier» Pierre Charon à Paris. L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy avait déposé mardi sa liste aux élections sénatoriales du 25 septembre dans la capitale, concurrençant celle investie par l'UMP et conduite par la ministre des Sports Chantal Jouanno.

«C'est le jeu et je l'accepte, a-t-il confié mercredi à l'Express.fr. J'ai d'ailleurs démissionné de mes autres fonctions (conseiller du ministre de la Ville et président du domaine de Chambord) pour éviter les pressions». Il a également souligné qu'il ne s'agissait que d'une suspension temporaire et que les n°2 et 3 de la liste Jouanno avaient été élus en 2004 sur des listes dissidentes. «C'est dommage d'en arriver là, parce qu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant