Sénatoriales : haro sur la réforme territoriale 

le
0
Élu au premier tour dans la Nièvre, l'ex-député Gaëtan Gorce explique que la réforme territoriale «a servi la victoire à la gauche sur un plateau, tant les gens sont mécontents».

Des yousyous et des applaudissements ont accueilli hier soir le patron des députés socialistes, Jean-Pierre Bel, à son arrivée dans le foyer de la salle Clemenceau du Sénat. Élus et militants saluent la victoire «historique» de la gauche. Le député de l'Ariège étreint François Hollande, qu'il soutient dans la primaire, mais Martine Aubry savoure aussi l'instant. Élu au premier tour dans la Nièvre, l'ex-député Gaëtan Gorce explique que la réforme territoriale «a servi la victoire à la gauche sur un plateau, tant les gens sont mécontents». À droite comme à gauche, tous dénoncent cette réforme, en grande partie à l'origine de la défaite de la majorité. «L'inquiétude, l'incompréhension, le rejet suscités par cette réforme sont incontestables» , explique Ladislas Poniatowski (UMP, Eure), qui dénonce une réforme faite «sans concertation» . «Cette réforme a été mal comprise et on a voulu l'appliquer trop vite. C'était un mauvais timing», déplore

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant