Sénatoriales : entrée historique du FN à la Haute Assemblée

le
2
Sénatoriales : entrée historique du FN à la Haute Assemblée
Sénatoriales : entrée historique du FN à la Haute Assemblée

Pour la troisième fois de cette année 2014, Marine Le Pen se félicite de la «poussée» de son parti. Si le résultat du FN ce dimanche est moins spectaculaire que celui des municipales de mars (une douzaines de villes conquises) ou des européennes de mai (il était arrivé en tête), il est tout aussi historique. Dans la foulée des élections municipales, qui lui ont permis d'étendre son ancrage local, le Front national fait son entrée au Sénat. Du jamais vu.

Respectivement élus dans le Var et les Bouches-du-Rhône, les maires FN de Fréjus et de la mairie du 7e secteur de Marseille, David Rachline (18,99% des voix) et Stéphane Ravier (12,39%), deviennent ce dimanche les premiers sénateurs frontistes. A seulement 26 ans, David Rachline est même le plus jeune sénateur de l'histoire de la Ve République.

«C'est une grande victoire pour le FN, une victoire absolument historique, c'est la première fois que nous rentrons au Sénat et de belle manière», s'est enthousiasmée Marine Le Pen, avant même la confirmation des résultats.

«Plus qu'une porte à pousser, celle de l'Elysée»

Un «événement» que le Parti socialiste et l'UMP se sont employés à minimiser. Après les municipales de mars, ce «n'est pas historique» mais «mécanique», balaie le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. «L'arrivée de deux non-inscrits FN ne changera strictement rien», tranche le sénateur UMP des Hauts-de-Seine, Roger Karoutchi.

Pas de quoi doucher l'enthousiasme de la présidente du FN. «Plus une seule assemblée en France n'est interdite au FN», se réjouit-elle. Voilà qui «démontre», assure-t-elle, une «dynamique, qui s'accélère d'élections en élections». 

Dans un communiqué diffusé en fin d'après-midi, Marine Le Pen va même jusqu'à assurer que les listes du parti d'extrême droite «recueillent un nombre de voix très supérieur au nombre de (ses) élus propres (jusqu'à 10 fois plus !)». Le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 29 sept 2014 à 07:47

    Merci François merci François Les socialos c'est des copains.

  • M7361806 le dimanche 28 sept 2014 à 19:09

    BAYLET président du PRG sénateur battu aprés avoir manipulé la région dans son journal "la dépèche du midi " Ce millardaire héritier était aussi un homme de gauche soutenant le PS