Sénat : un projet de loi pour modifier le mode de scrutin

le
3
Le poids des grandes villes va augmenter au Sénat. Jean-Claude Gaudin dénonce une «man?uvre destinée à empêcher la droite et le centre de reconquérir la haute assemblée en 2014».

Le Sénat a adopté le 18 juin dans la soirée le projet de loi réformant son mode d'élection. Le texte, défendu par le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, a été approuvé par 175 voix contre 170. La réforme s'appliquera lors des élections sénatoriales de septembre 2014. La moitié des sénateurs seront alors renouvelés. La quasi-totalité des sénateurs socialistes, les communistes, les écologistes et les radicaux de gauche ont voté pour le projet de loi. La droite et le centre ont voté contre.

Le président du groupe PS à la haute assemblée, François Rebsamen, a salué «une réforme qui permet une représentation plus équitable des grandes villes au Sénat». Le président du groupe UMP, Jean-Claude Gaudin, a dénoncé «une manoeuvre destinée à empêcher la droite et le centre de reconquér...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 19 juin 2013 à 11:36

    Ils ont par ailleurs repoussé un amendement du socialiste Olivier Faure proposant la publication de l'évolution du patrimoine d'un parlementaire pendant l'exercice de son mandat.ET IL EST BIEN LA LE PROBLEME !... Ils ne veulent pas que l'on sache qu'ils vont continuer !. Suite/...à "magouiller", et ça, c'est une preuve irréfutable de leur duplicité ! Allons-nous ENCORE voter pour ces "mafieux"???...

  • M8951316 le mercredi 19 juin 2013 à 10:23

    incroyable , dégageons les en 2014 .

  • jbellet le mercredi 19 juin 2013 à 10:13

    après avoir exclu la représentation des ruraux des conseils généraux, la gauche les excluent du sénat! les co.culs comptez vous