Sénat : le successeur de Baylet soupçonné de corruption

le
1
Yvon Collin, sénateur (dissident PRG) du Tarn-et-Garonne
Yvon Collin, sénateur (dissident PRG) du Tarn-et-Garonne

Deux semaines après avoir dévissé le président du Parti radical de gauche Jean-Marie Baylet de son poste de sénateur du Tarn-et-Garonne, Yvon Collin se retrouve impliqué dans une drôle d'affaire. Selon une information du Parisien, il est cité dans une information judiciaire du tribunal de Lyon, pour corruption active et passive.

L'ex-maire de Caussade est soupçonné d'avoir reçu la somme de 40 000 euros contre un emploi au conseil général pour le neveu de Jean-Pierre Gonzatti, un militant du Parti radical de gauche de Montauban. C'est ce dernier qui a lui-même envoyé une lettre de dénonciation à la loge maçonnique de Montauban. "Yvon Collin a vendu un emploi bien défini ainsi qu'une date d'embauche bien définie, tout ceci pour le prix de 40 000 euros qu'il a demandé en billets de banque", précise le militant dans sa missive, qui a fini par atterrir sur le bureau de Marie-Alix Cabot-Chaumeton, procureur de Montauban.

Dans une seconde lettre, le militant va jusqu'à se dire déçu du poste finalement obtenu par son neveu de 18 ans : un simple emploi de gardien au musée Ingres de Montauban, relate le quotidien.

"Je suis un grand malade"

Aux mois d'avril et juin, des perquisitions ont été effectuées chez Yvon Collin. Mais depuis, Jean-Pierre Gonzatti s'est rétracté. "J'ai fait beaucoup de bêtises. J'ai écrit cela pour faire plaisir à ma mère. J'en prends la responsabilité et je m'en veux. Je suis un grand malade", a-t-il déclaré au...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le jeudi 9 oct 2014 à 10:56

    passe droit, favoritisme..etc... la spécialité des ELUS de tout bord!!!!!