Sénat : Jean-Pierre Chevènement, candidat du troisième tour ?

le
0
L'ancien ministre de l'Intérieur pourrait être soutenu par la droite sénatoriale au moment de choisir le futur président de la Haute Assemblée.

C'est un scénario qu'on ne peut pas exclure, si peu probable qu'il paraisse. À défaut de conserver la présidence de la Haute Assemblée, l'UMP pourrait essayer d'en priver le PS en apportant ses voix à une personnalité de gauche indépendante. Et le «troisième homme» pourrait alors s'appeler Jean-Pierre Chevènement, sénateur du Territoire de Belfort depuis 2008.

Officiellement, le président d'honneur du Mouvement républicain et citoyen, qui se dit assez déterminé à être candidat à l'Élysée en 2012, ne brigue pas la présidence du Sénat... mais ne l'exclut nullement pour autant. «Il y a une marge de négociation, me semble-t-il», lâche, sibyllin, l'ancien ministre de Lionel Jospin.

Si le candidat socialiste Jean-Pierre Bel fait le plein des voix à gauche au premier tour, il sera élu sans coup férir. Mais, si aucun candidat n'atteint la majorité absolue aux deux premiers tours, un troisième tour sera organisé et la majorité simple suffira pour l'emporte

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant