Sénat : Jean-Pierre Bel élu dans un fauteuil

le
0
Dans son premier discours, le nouveau président du Sénat a indiqué que l'opposition serait respectée. «Je ne serai jamais là pour servir un clan ou une clientèle», a-t-il affirmé.

Le socialiste Jean-Pierre Bel a été facilement élu samedi président du Sénat dès le premier tour de scrutin. Il a obtenu 179 voix, soit la majorité absolue des suffrages exprimés (172) plus sept voix. Le président sortant, l'UMP Gérard Larcher, a recueilli 134 voix. La candidate centriste, Valérie Létard, a réuni 29 suffrages. Cinq sénateurs de l'ancienne majorité sénatoriale ont voté blanc ou nul.

L'accession de Bel à la présidence de la Haute Assemblée parachève le basculement du Sénat à gauche. Pour la première fois depuis l'après-guerre, le PS et ses alliés ont obtenu la majorité absolue plus deux sièges aux élections sénatoriales du 25 septembre.

Vivement ému, Jean-Pierre Bel a pris place dans le fauteuil du président à l'invitation du doyen d'âge, le communiste Paul Vergès (Réunion), âgé de 86 ans, qui avait ouvert la session. La gorge serré, le nouveau président du Sénat a prononcé son premier discours. Il a adressé «un salut très s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant