Sénat, bataille pour un fauteuil 

le
0
J-3 pour les sénatoriales : l'UMP espère limiter les pertes, le PS rêve de conquête.

Le Sénat va-t-il passer à gauche, pour la première fois depuis l'après-guerre ? Dimanche prochain, lors des élections sénatoriales, le PS et ses alliés pourraient devenir majoritaires à la Haute Assemblée, jusqu'alors un bastion de la droite et du centre. La perte du Sénat serait un revers sérieux pour Nicolas Sarkozy à huit mois de la présidentielle.

«Nous conserverons 6 à 12 sièges de majorité», veut croire Gérard Larcher (UMP), président du Sénat. «La gauche peut gagner, rétorque Jean-Pierre Bel, président du groupe PS au Sénat, mais nous sommes pénalisés par un mode de scrutin injuste.» La Haute Assemblée représente les collectivités locales. Or, le collège électoral des élections sénatoriales est composé pour plus de 90% de délégués des conseils municipaux. Pour Jean-Pierre Bel, ce mode de scrutin accorde un avantage injustifié aux petites communes, en majorité à droite et au centre, au détriment des villes moyennes et grandes, des dé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant