Sénat à gauche : les conséquences pour la politique de Sarkozy

le
0
Règle d'or, budget, commissions d'enquête... la victoire de la gauche aux sénatoriales change la donne pour le président et le gouvernement

Un sénat à gauche représentera un embarras quotidien pour Matignon et l'Élysée jusqu'à la présidentielle, sans les empêcher pour autant de gouverner. La forte poussée du PS et de ses alliés à la Haute Assemblée met un terme à l'hypothèse d'une convocation du Congrès à Versailles pour adopter la règle d'or en matière budgétaire. Il est en effet désormais impossible à Nicolas Sarkozy de réunir la majorité des deux tiers des parlementaires requise pour réviser la Constitution.

De surcroît, un Sénat à gauche ne manquera pas de rejeter le budget 2012 et le projet de loi sur le financement de la Sécurité sociale pour 2012. Les députés auront le dernier mot, mais le Palais du Luxembourg représentera alors un relais précieux pour les thèmes de campagne des candidats de gauche à la présidentielle. Les sénateurs PS et leurs alliés pourraient, en outre, constituer des commissions d'enquêtes sur des sujets d'actualité, ou des scandales, susceptibles d'embarra

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant