Semaine difficile pour Vincent Peillon

le
0
La semaine s'annonce rude pour le ministre de l'Éducation et pour les parents d'enfants scolarisés en primaire. À Paris, le mouvement de protestation s'annonce massif.

Les animateurs ouvrent le bal ce mardi, jour de la semaine où l'école se termine désormais à 15 heures, pour laisser la place aux activités périscolaires. Dans la capitale, la grève, concernant l'ensemble des villes ayant appliqué la réforme, devrait entraîner la suspension de ces activités et de la cantine, dans 520 des 662 écoles, selon la mairie. Les parents sont invités à venir chercher leurs enfants à 11 h 30 pour le déjeuner, puis à 15 heures. À cinq mois des municipales, alors que l'équipe Delanoë fait face à de fortes pressions de son opposition sur le sujet des rythmes, la mairie tente de limiter la mobilisation. Elle a proposé d'ouvrir 250 nouveaux postes pour renforcer dans les écoles polyvalentes la présence des «responsables éducatifs villes» chargés de la coordination des ateliers ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant