"Semaine de trois jours": Les excuses de Bush à la France

le
0

WASHINGTON, 4 novembre (Reuters) - Jeb Bush, candidat à l'investiture républicaine qui a ironisé la semaine dernière sur la "semaine de travail à la française", a présenté mardi des excuses à la France. "J'ai commis une erreur en déclarant que le Congrès fonctionnait sur la semaine de travail en France", a-t-il dit à la presse en marge d'un déplacement de campagne dans le New Hampshire. "J'ai vraiment rendu un mauvaise service aux Français", a-t-il ajouté, selon un compte rendu du magazine Time. "Je sais maintenant que la durée moyenne du travail hebdomadaire en France est supérieure à la durée moyenne en Allemagne. Donc, mon Dieu, j'ai totalement insulté un pays entier, notre premier allié qui nous a aidé à devenir une nation libre. Je lui présente mes excuses." Le 28 octobre, lors du troisième débat télévisé entre les candidats en lice dans la primaire républicaine, l'ancien gouverneur de Floride s'en était pris indirectement à la durée du travail en France en attaquant son rival Marco Rubio, l'accusant d'absentéisme au Sénat. "Littéralement, au Sénat, vous faites la semaine de travail française ? Vous devez vous montrer trois jours?", avait-il lancé. Sa petite phrase avait fait l'objet d'une rectification de l'ambassadeur de France à Washington, Gérard Araud. Sur son fil Twitter, le diplomate avait répliqué à Jeb Bush: "Une semaine française de travail de trois jours ? Non, mais un congé maternité payé seize semaines oui ! Et fier de cela." (Bill Trott; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant