Semaine cruciale pour la Grèce

le
0
C'est une course contre la montre qui se joue cette semaine pour sauver la zone euro. Le FMI se rend à Athènes pour achever l'évaluation du programme économique. La Grèce doit voter un nouveau plan d'austérité et l'Allemagne doit ratifier les nouveaux pouvoirs accordés au fonds de secours européen.

Une nouvelle semaine sous haute tension s'annonce pour la Grèce et la zone euro. De fait, dimanche, le Fonds monétaire international (FMI) a affirmé qu'une délégation se rendra cette semaine à Athènes afin de déterminer si le pays peut ou non bénéficier de la sixième tranche de huit milliards d'euros du prêt consenti en mai 2010, une aide devenue vitale pour le pays. La directrice générale de l'institution, Christine Lagarde, a en effet rencontré le ministre grec des Finances Evangelos Venizelos dimanche pour discuter des conditions du retour du FMI dans le pays afin de terminer le cinquième audit du programme économique grec. Cette mission «aura certainement lieu cette semaine» a indiqué le Fonds.

En parallèle, Evangelos Venizelos, le ministre grec des Finances, a rencontré hier Jean-Claude Trichet, patron de la BCE, afin de négocier une restructuration de la dette grecque avec une décote comprise entre 40% et 50%. Et le ministre a affirmé qu'il «n'y a pas d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant